• Jeannelapucelle est morte.

    Ou plutôt, sont mortes. Toutes les Jeanneslespucelles qui ont écrit des posts sur ce blog sont mortes, chacune assassinée par la suivante, et elles continueront de mourir jusqu'à ce qu'il n'y ait en moi plus aucune trace d'elles.

    Peut-être finalement que la seule qui a le droit de porter ce nom, jeannelapucelle, c'est celle qui a ouvert ce blog. Elle ne l'a pas fait toute seule, d'ailleurs. Cet ouverture a bien dû durer dix minutes, et pendant ces dix minutes, une infinité de Jeannelapucelles sont mortes, et une infinité sont nées. Elles sont nées avant de mourir, bien sûr, mais autant dire que pour chacune c'était en même temps. C'est marrant d'avoir peur à ce point de la mort alors qu'on ne fait que ça, mourir et naître, naître et mourir, toute notre vie. Des fois on meurt un peu plus : quand on apprend quelque chose, quand on rencontre quelqu'un... Mais qu'est-est-ce qu'on peu plus que l'infinitésimal?

    Ceci est un hommage aux Jeannelapucelle qui ont écrit le premier post de ce blog. C'était sur la rancune, je crois. Elles étaient révoltés, beaucoup plus que celles d'aujourd'hui, qui se sont libérées de leur fiel en tuant celles qui ont écrit leur livre. Enfin voilà, merci à Jeannelapucelle, parce que sans elle je n'existerait pas.

    Au fait, la Jeannelapucelle qui a commencé ce post a fait passer jusqu'à nous un message. Elle vous passe le bonjour...


  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Mai 2006 à 18:48
    oui.
    Ça rejoint d'ailleurs l'article que j'ai publié sur mon blog le 5 février 2006. bon d'accord je fais un copier/coller: Je suis content d'être en vie. C'est bizarre. J'ai peur de la mort au lieu qu'au moins, je vis. Il y en a, les pauvres, qui n'existent pas. Ceux-là ils sont déjà morts alors qu'ils sont même pas nés. Moi je suis né. C'est drôle parce que ce "je"-là n'était pas le même que mon "je" d'aujourd'hui. C'était un "je" d'un tout petit corps minuscule qui ne pensait même pas, qui ressentait juste, et qui était confronté à un espace infini et à des gens, au lieu qu'un instant plus tôt il était bien tranquille, baignant dans le ventre de sa mère, quoiqu'il devait commencer à être un peu serré alors il devait quand même être content de sortir. Mais tout l'air qu'il a du aspirer, d'un coup, en sortant! Et puis tout ce vide autour, tout cet espace, les gens, qui parlent, qui le prennent... Ça a du lui faire bizarre. Et c'est le même corps que celui que j'ai aujourd'hui. Ça fait bizarre parce que dis donc j'ai plus du tout la même gueule. On dit que qui naît mourra mais c'est pas si vrai que ça. Le bébé que j'étais, c'est pas celui qui mourra. Ce bébé il a arrêté d'exister dès que j'ai commencé à grandir. De la même manière, si je meurs vieux, et j'espère mourir vieux, ce n'est pas le jeune garçon d'une quinzaine d'années qui mourra. Celui-là il cessera d'exister, alors qu'il tiendra son fils dans ses bras. Après j'en sais rien. Ptet que là je dis une connerie? Probablement que maintenant je vais plus tellement changer en fait. Ptet que celui qui mourra c'est tout à fait le même que celui que je suis aujourd'hui, mais juste que j'aurai vachement plus de vécu. Mais même. Le garçon de quinze ans que je suis aujourd'hui ne sera plus, d'ici cinq ans. D'ici cinq ans, je serais un jeune homme de 20 ans. Je serais à peu près le même mais quand même. Enfin je sais pas si "mais quand même" en fait... Oh c'est compliqué... J'arrête là pour aujourd'hui. Voilà il me sembe que c'était le même thème donc voilà…
    2
    Mardi 30 Mai 2006 à 18:51
    re
    Ça se voit pas très bien donc je précise: la dernière phrase ("voilà…donc voilà") ne fait pas partie de l'article que j'avais fait, je l'ai rajouté pour dire genre "oui je le mets parce qu'on y parle un peu de la même chose il me semble".
    3
    Greg
    Mercredi 31 Mai 2006 à 10:57
    condoléance...
    toutes mes condoléances...
    4
    Black Sheep
    Jeudi 1er Juin 2006 à 09:19
    Highglandeur
    "There can be only one". Take care miss, bye
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :