• 12-02-2014 : retour de NDDL

    Clermont-Ferrand, chez Laura et Tibo

    Superbe journée de stop hier. Rencontre de Jessica, que ma présence, je crois, plus que mon discours, a fait se poser des questions sur ses choix de vie. Le fait que j’aie un discours, plutôt, l’a ramenée au sien, celui qu'elle tenait, avant : Anticapitaliste. Culpabilité de l’individualisme. J’en suis fière et désolée.

    Je crois tenir quelque chose sur l’informatisation des êtres. Ma volonté géographique, mêlée au plaisir de vivre un jour ou deux au bord du réseau routier, en flux, hors géographie, et d’affirmer par le discours ma lenteur et ma géographie. Mais il fait encore froid sur le bord des routes et mon sac m’y pèse encore sur les épaules. J’y sens encore la terre séchée de Notre-Dame dans mes chaussettes, j’y suis en mal de contact masculin, aussi. J’ai encore une histoire, du moins : quinze heures de jeûne, trois semaines d’abstinence et de boue.

    Où en est ma géographie ? Une ville, une campagne et une station balnéaire, parcourues à pieds et reliées à vélo. Respectivement mon foyer politique, mon foyer mystique, mon foyer émotionnel. Le premier est stable, c'est l'ancre. Le second explose, c'est la voile gonflée par le vent. Le troisième se referme, c'est le havre au bout du voyage.

    Mon passé : l’apprentissage normé et formel, des amis, dont je m’éloigne, d’où je grandis. Politique, social, éducatif. Devoir, engagement. Dépendance et indépendance.

    Mon présent : Le froid, le nomadisme, la pensée, la lutte des classes, un apprentissage choisi, pratique. Autonomie et solidarité.

    Quant à mon avenir, il n'existe pas.

    La raison, l’intensité, le rêve. Des choix à faire. Politique, femme ou moine-soldat. Ratée, secondaire ou anonyme. Devoir, être, faire. Brillante, heureuse ou forte. Ancrée, lovée ou intègr(é)e.

    A ciao bonsoir.

     

    En train de lire : la société du spectacle, G. Debord ; « 106 : La classe idéologique-totalitaire au pouvoir est le pouvoir d’un monde renversé : plus elle est forte, plus elle affirme qu’elle n’existe pas, et sa force lui sert d’abord à affirmer son inexistence. »
    Lus : détachez vos ceintures, « Camille »

    Le Bachelier (J. Vallès)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :